Ostéopathie et somato-émotionnel à Paris 75004 Cabinet d'Ostéopathie Giriat

L’ostéopathie soulage de nombreux troubles somato-émotionnels en libérant les tensions tissulaires provoquées par des chocs émotionnels.
La médecine moderne valide la notion de somatisation qui représente plus de 80 % de nos maux. Il a également été démontré qu’un choc émotionnel pouvait effondrer le système de défense de l'organisme ce qui viendra immanquablement perturber son état de santé.
Un signal émotionnel fort peut donc déclencher ce que l'on appelle "une somatisation".
Nous avons tous nos zones de somatisation privilégiées : pour certains il s'agit du dos, pour d’autres de l’épaule ou du genou… L’expression « j’en ai plein le dos » prends parfois tout son sens…
Nous ne pouvons traiter la structure sans nous intéresser aux informations émotionnelles qu'elle renferme bien souvent sous la forme de tensions.
En libérant ces tensions tissulaires, nous libérons par la même occasion les nœuds émotionnels associés à ces chocs refoulé bien souvent non exprimés par le patient.
Notre pratique de l’ostéopathie somato-émotionnelle est douce et non intrusive. Elle se fait toujours dans le respect du patient et de son vécu.
Il ne s’agit pas pour nous d’analyser les dires du patient, tel un psychologue ou un psychothérapeute, mais de ressentir sous nos mains une libération tissulaire pendant que le patient verbalise ses émotions.
Au fur et à mesure que le patient revit des moments plus ou moins pénibles, des émotions profondes et inconscientes font surface. Un choc profond, des chagrins ou des colères laissent aussi leurs empreintes internes.
Dans chaque organe nous pouvons trouver des charges émotionnelles enkystées.
Certains d’entre eux peuvent être le site privilégié d’une émotion :
Le rein : la peur 
Le foie : la colère 
Le cœur : l’affectif,
Le poumon : la nostalgie ou la tristesse
etc..
Viola Frymann, grande ostéopathe, écrit dans ses recueils de pensées et de conférences:
« Certaines choses semblent avoir disparu du champ de la conscience, mais restent cependant bien présentes au fond de nous. Il existe des forces cachées au plus profond de nous même ».